corbie

Pourquoi une zone d'aménagement concerté ?

Monique Papin, maire de Dammartin-en-Goële de 1995 à 2012
Monique Papin
Jusqu'en 1989 la droite était aux manettes à Dammartin-en-Goële, qui est devenue un territoire à faire des affaires immobilières, sans aucune programmation, sans aucune anticipation. Et sans prendre en compte les besoins liés à l'augmentation de la population, du nombre d'enfants, du nombre de jeunes.
Depuis 2014 on se croirait revenu à cette époque tant les constats d'aujourd'hui sont identiques à ceux d'alors, après 6 années d'une municipalité qui se réclame de droite, qui a rejeté et enclavé les nouveaux venus et fait régresser la commune dans tous les domaines.
 
Cette interview de Monique Papin, maire de Dammartin-en-Goële de 1995 à 2012, est édifiante.

Le parc de la Corbie et la protection des espaces naturels

 
Le parc de la Corbie et la maison seigneuriale
La maison du Parc de la Corbie

Le parc de la Corbie a-t-il toujours été un parc communal ? Non. C'était une exploitation agricole.
 
En 2003 la ville a eu l'occasion de l'acheter à la société CRPA. Sur proposition de Monique Papin, alors maire, le Conseil municipal en a délibéré le 20 mars 2003. L'opposition d'alors, dont est héritière la majorité actuelle de Michel Dutruge, s'est opposée à cette acquisition. Or elle a permis de faire entrer dans le patrimoine communal près de 9 ha d'espaces verts et de bois afin de les protéger et de disposer en centre ville d'un poumon, d'un espace de fête et de loisirs, d'équipements publics.