folle-emprince

Pourquoi une zone d'aménagement concerté ?

Monique Papin, maire de Dammartin-en-Goële de 1995 à 2012
Monique Papin
Jusqu'en 1989 la droite était aux manettes à Dammartin-en-Goële, qui est devenue un territoire à faire des affaires immobilières, sans aucune programmation, sans aucune anticipation. Et sans prendre en compte les besoins liés à l'augmentation de la population, du nombre d'enfants, du nombre de jeunes.
Depuis 2014 on se croirait revenu à cette époque tant les constats d'aujourd'hui sont identiques à ceux d'alors, après 6 années d'une municipalité qui se réclame de droite, qui a rejeté et enclavé les nouveaux venus et fait régresser la commune dans tous les domaines.
 
Cette interview de Monique Papin, maire de Dammartin-en-Goële de 1995 à 2012, est édifiante.

Lotissement du Petit-Puits

Maisons du quartier de la Folle-Emprince
Maisons du quartier de la Folle-Emprince

Le lotissement du Petit-Puits est une opération immobilière dans le cadre de la ZAC de la Folle-Emprince. Cette opération comporte 36 pavillons qui seront construits dans un espace actuellement boisé, un ancien verger qui a été laissé à l'abandon et a été envahi par la végétation.
Le magazine web Magjournal77 a consacré le 12 novembre un article à une opération en ces termes : « Des habitants de Dammartin-en-Goële ont empêché, samedi 9 novembre, le défrichage du bois du Petit Puits ». En fin d'article il est dit que « Sylvain Messiaen, candidat aux élections municipales et l’un des opposants au projet, précise : « Il s’agit d’une zone d’environ deux hectares. Les riverains ont été mis devant le fait accompli. Il n'y a eu aucune communication de la mairie » ».
Qui est Sylvain Messiaen ? Qu'est-ce que  ce lotissement du Petit-Puits et qui l'a décidé ? Qui impulse aujourd'hui la contestation de ce lotissement ?